Bac ES/L 2020 : les sujets probables en Histoire-géographie

  • Publié le 24 mars 2020
  • Mis à jour le 24 mars 2020
  • Salma
Retrouve ci-dessous nos sujets probables pour l’épreuve d’histoire-géographie des bac L et ES 2020. Ces pronostics doivent t’aider à prioriser tes révisions mais ils ne sont pas une excuse pour faire des impasses ! En plus des sujets sujets chauds, tièdes et froids, notre professeur te partage plus bas dans l’article ses meilleurs conseils pour t’aider à réussir ton épreuve d’histoire et géographie : attentes du correcteur, notions incontournables, conseils de méthodologie et de préparation avant l’épreuve.
Sujets probables en histoire-géo

Sujets probables en Histoire (bac ES/L 2020)

Sujets chauds :

  • Les États-Unis et le monde depuis les « 14 points » du Président Wilson (1918).
  • Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement et administration. Héritages et évolutions.
  • La gouvernance économique mondiale depuis 1944.

Sujets tièdes :

  • Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875
  • La Chine et le monde depuis 1949.
  • Le projet d’une Europe politique depuis le congrès de La Haye (1948).

Sujets froids :

  • Les mémoires : lecture historique
  • Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l’Affaire Dreyfus.
  • Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale.
À lire aussi : cours d’histoire terminale ES
À lire aussi : cours d’histoire terminale L

Sujets probables en géographie (bac ES/L 2020)

Sujets chauds :

  • La mondialisation : processus, acteurs, débats
  • La mondialisation : mobilité, flux et réseaux
  • Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales
  • États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales
  • Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas)
  • Le continent africain face au développement et à la mondialisation

Sujets tièdes :

  • Les espaces maritimes : approche géostratégique
  • L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance

Sujets froids :

  • Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation
  • Japon – Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales
À lire aussi : cours de géographie terminale ES
À lire aussi : cours de géographie terminale L

Comment avez-vous sélectionné les sujets annoncés comme probables ?

En faisant la liste des sujets qui sont passés les années précédentes. Néanmoins, cela n’est pas toujours significatif car certains sujets peuvent être utilisés plusieurs fois de suite, tandis que d’autres ne sont jamais sortis.

Quelles sont les notions incontournables à connaître en histoire ?

Il faut connaître, en histoire, les notions de puissance (qui revient dans les chapitres sur les États-Unis et la Chine), de conflit mais également de gouvernance à différentes échelles. Il s’agit donc d’être capable de définir chaque mot du sujet avec des termes précis.

Aussi, d’autres notions sont fondamentales, comme la différence entre mémoire et histoire, le socialisme, le communisme et le syndicalisme, les notions de médias et d’opinion publique…

Quelles sont les notions incontournables à connaître en géographie ?

En géographie, il faut bien avoir en tête ce qu’est une clé de lecture (en lien avec le chapitre introductif), mais également la notion de mondialisation, qui est fondamentale pour cette année de terminale.

Par ailleurs, chaque aire géographique étudiée en géographie est associée à une notion : pour l’Amérique, il s’agit de la notion de puissance, pour l’Afrique la notion de développement, pour l’Asie la notion de croissance.

Comment bien préparer son épreuve ?

Il faut travailler régulièrement : commencer par bien être attentif en cours, aussi bien pendant la leçon que pendant la correction d’exercices ou d’évaluations de type bac.

En effet, pour bien se préparer il faut d’abord posséder de nombreuses connaissances et se les approprier : il vaut mieux connaître moins d’éléments mais bien les maîtriser plutôt que beaucoup de connaissances par cœur, mais sans savoir les utiliser correctement !

Pour cela, en fonction de votre mémoire, différentes solutions s’offrent à vous : les habituelles fiches de cours (par contre, ne recopiez pas l’intégralité de votre leçon dessus, cela n’est pas utile : il vaut mieux se focaliser sur le plan du cours, sur des définitions, sur des exemples précis, sur des dates, …).

Il est également possible de s’enregistrer (audio) et d’écouter régulièrement ces enregistrements lorsqu’on a une mémoire auditive. Il est aussi utile de former des groupes de travail, afin de s’interroger sur des connaissances, ou alors en jouant avec des flash cards : il s’agit de cartes sur lesquelles on peut écrire un mot et à l’arrière quelque chose en rapport avec ce mot (une notion et sa définition par exemple, ou une date et un fait). Cela nous permet de plus ou moins jouer tout en apprenant.

Par ailleurs, il faut aussi s’entraîner régulièrement sur des exercices de type bac, afin de bien comprendre comment appliquer la méthode : il n’est pas toujours utile de rédiger des exercices dans leur intégralité.

Parfois, il suffit de se focaliser sur un élément en particulier : par exemple, la rédaction de l’introduction, ou le travail sur le plan. Il ne faut pas hésiter non plus à préparer des plans pour les différents sujets : en effet, nous connaissons les intitulés des sujets de composition et de croquis, donc un travail efficace serait de travailler (à la maison) des plans afin d’avoir moins de temps à passer au brouillon le jour J.

Comment gagner des points faciles en histoire-géographie ?

Les épreuves de ES/L sont plus exigeantes que celles de S. On attend donc (des élèves de L/ES) un travail plus approfondi et une maîtrise plus forte de la méthode.

Ainsi, pour gagner des points, il faut essayer de donner des exemples précis, de bien respecter la méthode et de s’attirer les grâces du correcteur en débutant sa composition par une phrase d’accroche bien reliée au sujet et en finissant avec une ouverture qui montre que l’élève a bien compris le cours.

Néanmoins, quelques éléments sont en commun à toutes les séries générales : bien respecter les consignes et ne pas faire de hors sujet, traiter tous les sujets et donc finir sa copie, rendre un travail propre et soigné, dont l’écriture est facilement lisible et avec le moins de fautes d’orthographe possible. Les notions doivent être systématiquement définies.

Quelles sont les erreurs fréquentes des élèves ?

Des erreurs dans les notions / les dates ; en somme, dans les connaissances, mais également des erreurs de méthodo. Celles que je retrouve le plus souvent portent sur l’étude de document(s) : deux erreurs arrivent régulièrement.

Soit l’élève connaît très bien son cours et veut absolument l’utiliser donc il n’utilise pas le document (alors que l’exercice s’intitule étude de document et donc qu’il faut s’appuyer dessus), soit l’élève n’a pas beaucoup de connaissances et ne fait que de la paraphrase, c’est-à-dire qu’il repère uniquement ce que le document dit. L’intérêt de l’étude de document est de s’appuyer sur le document et d’expliquer celui-ci à l’aide de ses connaissances.

Dans les croquis et les compositions, il peut y avoir des erreurs méthodologiques mais elles sont plus rares. Il ne faut pas oublier de prendre ses crayons de couleurs et ses stylos à pointe fine pour les croquis, et de bien respecter la méthode pour la composition (faire une introduction, un développement, une conclusion).

Quels sont vos conseils de méthodo ?

Cela dépend des sujets. Comme je disais : si une étude de document(s) tombe, il faut prendre le temps de bien s’appuyer sur le document et ensuite de l’expliquer. Donc, en général, j’utilise un tableau à trois entrées : thème / citations / explications avec mes connaissances. Par ailleurs, il faut bien avoir présenté le ou les document(s) de la manière la plus précise possible. Un petit moyen mnémotechnique serait de bien prendre en compte l’acronyme : CANDDIS (contexte / auteur / nature / date / destinataire / idée et source).

Pour le croquis : bien faire attention à utiliser tous les types de figurés (figurés ponctuels, de  surface et linéaires). Le croquis doit aussi être facilement lisible (il faut s’entraîner avant, vérifier que les couleurs ressortent bien, etc.). La légende doit être apprise par cœur et il faut faire attention à bien avoir placé tous les éléments. Il existe aussi un acronyme mnémotechnique. C’est le TOLEN : titre / orientation / légende / échelle et nomenclature.

D’ailleurs, attention à bien respecter les règles de la cartographie. Il faut choisir la bonne couleur pour tous les noms d’éléments : ceux relatifs à l’eau (les fleuves, la mer, etc.) sont à mettre en bleu et le reste en noir.

Pour la composition : bien insister sur l’introduction qui permet de bien situer le sujet dans le temps et dans l’espace et donc d’éviter le hors-sujet. Par ailleurs, attention à l’élaboration du plan : il faut bien prendre du temps pour équilibrer les parties et pour ne pas que le plan soit à tiroirs. Il faut que les parties aient un lien les unes entre les autres (donc vous pouvez utiliser un plan chronologique pour l’histoire, un plan constat-cause-conséquence pour la géographie, mais ce n’est pas une obligation).

Comment bien préparer / optimiser ses révisions ?

Travailler bien régulièrement, et ne pas oublier les chapitres faits en début d’année. Ce serait dommage ! Pour cela, chaque semaine, il faut rapidement revoir ses fiches.

Dès qu’un chapitre est fini, il faut travailler les différents plans pour les compositions et les apprendre, tout comme les légendes et croquis. La clé du succès, c’est la régularité : travailler des heures une fois tous les 36 du mois est beaucoup moins efficace que travailler une heure tous les 2-3 jours !

Sur le même sujet
20/03/2020 à 11:36

Coefficients des épreuves du bac L 2020

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des coefficients du baccalauréat littéraire 2020 listés pour les épreuves anticipées (1re générale depuis la réforme) ou bien les épreuves de terminale L. Les coefficients vont vous permettre de savoir quelles matières sont les plus importantes pour prioriser vos révisions avant les épreuves de fin d'année !

20/03/2020 à 11:39

Coefficients des épreuves du bac ES 2020

Les coefficients du bac ont un rôle très important dans la préparation de tes épreuves. Pour t’aider à mieux prioriser tes révisions du bac ES, digiSchool te propose la liste des coefficients matière par matière.

Commentaires (0)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.