Quantcast

Le CFEPS (certificat de fin d’études professionnelles secondaires)

  • Publié le 29 janvier 2021
  • Mis à jour le 29 janvier 2021
  • Baptiste
Tu te demandes ce qu’est le CFEPS et à quoi il sert ? Notre article te dit tout sur le certificat de fin d’études professionnelles secondaires et sur son utilité pour la suite de tes études. Celui-ci n’est remis qu’à certaines conditions.

Le CFEPS, c’est un certificat de fin d’études remis à certains candidat.e.s au bac professionnel. Celui-ci permet de justifier du « niveau bac ». Mentionné sur le relevé de notes du baccalauréat, il est décerné aux candidat.e.s ayant échoué aux épreuves de rattrapage (épreuves du second groupe) et ayant obtenu une moyenne comprise entre 8 et 9,99 sur 20.

Selon leur filière d’origine, les candidats obtiennent :

  • CFES (certificat de fin d’études secondaires) pour le bac général
  • CFETS (certificat de fin d’études technologiques secondaires) pour le bac technologique
  • CFEPS (certificat de fin d’études professionnelles secondaires) pour le bac professionnel

Attention : ce certificat ne remplace pas le diplôme du baccalauréat, il permet simplement de justifier d’un “niveau bac“. Il va également permettre à son détenteur de s’inscrire dans certaines écoles et de pouvoir passer certains concours.

Que faire sans le bac ?

Ne pas avoir le bac ne signifie pas forcément la fin des études. Il existe plusieurs écoles et concours auxquels vous pouvez avoir accès sans avoir le baccalauréat !

À lire aussi :passer le bac pro en candidat libre, est-ce possible ?

Grâce à votre certificat de fin d’études secondaires (qu’il soit général, technologique ou professionnel) vous pourrez poursuivre votre scolarité. Il existe en effet plusieurs alternatives pour les élèves qui n’ont pas été admis au bac mais qui ont le CFEPS.

Faire un BTS sans le bac :

Contrairement à ce que l’on peut croire, il n’est pas obligatoire d’avoir son bac pour s’inscrire en BTS. Cette option s’offre aux élèves qui n’auraient pas obtenu leur bac et qui ne se voient pas redoubler la terminale. Il s’agit de lycées privés hors contrat qui acceptent les non bacheliers, notamment dans les domaines du tourisme, de la comptabilité, du secrétariat, de la vente et du commerce. Néanmoins, il est souvent demandé aux étudiants de repasser le bac en fin de première année de BTS.

Sachez qu’il est difficile d’obtenir une place dans ces établissements au vu du nombre de places limité et des nombreuses demandes. Pour les admissions, les établissements se baseront sur votre motivation et vos résultats scolaires.

Poursuivre ses études en école privée sans le bac

Certaines écoles privées acceptent les lycéens qui n’ont pas été admis au baccalauréat mais qui ont obtenu le CFEPS. Elles proposent des cursus payants (de 2 à 4 ans), principalement dans les secteurs des arts, de l’hôtellerie restauration, du paramédical, de l’informatique, du commerce ou de la gestion.

Néanmoins, il est très important de vérifier le sérieux et la réputation de ces écoles. La formation que vous choisissez doit être inscrite au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou reconnue par l’État !

Aller à l’université sans le bac, c’est possible ?

Tout à fait, l’université reste accessible par le biais des capacités en droit ou gestion. Ces formations s’adressent aux élèves de 17 ans minimum. En validant par exemple un cursus juridique sur une période de deux ans, vous pourrez continuer vos études supérieures dans le domaine du droit !

Une autre formation intéressante pour les non bacheliers est le DEAU (diplôme d’accès aux études universitaires). Ce diplôme national donne accès, en un an minimum, à l’enseignement supérieur. Pour s’inscrire, il faut satisfaire les des conditions suivantes :

  • avoir interrompu ses études initiales depuis deux ans au moins ;
  • avoir au moins 20 ans au 1er octobre de l’année de l’examen et justifier de deux années d’activité professionnelle OU avoir 24 ans ou plus.

Le diplôme d’accès aux études universitaires qu’il soit scientifique ou littéraire ouvre les mêmes droits que le bac : poursuite des études supérieures, concours administratifs

Les concours de la fonction publique :

Sans le baccalauréat, il est possible de passer les concours de la fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière, dans les catégories B et C. Ces concours permettent aux non bacheliers d’accéder à des postes dans le secteur administratif, technique, de la santé, du social, de la culture ou de la sécurité.

Poursuivre ses études sans le bac ? Attention !

Il existe donc plusieurs possibilités pour les non bacheliers de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur grâce au certificat de fin d’études secondaires (CFESCFEPS ou CFETS). Néanmoins, ne pas avoir son bac peut compliquer les choses.

À lire aussi :cours et fiches de révision bac pro

Nous conseillons aux élèves n’ayant pas été admis de repasser le bac pour poursuivre sereinement leurs études. Il reste en effet préférable de repasser son bac (redoubler la terminale ou passer le bac en candidat libre).

Pour des conseils et des renseignements complémentaires, n’hésitez pas à vous adresser à un conseiller d’orientation. Vous pouvez contacter un centre d’information et d’orientation (CIO) proche de votre domicile.

Sur le même sujet
Epreuves du bac pro 2021 : dates et coefficients 08/01/2021 à 16:32

Epreuves du bac pro : dates et coefficients

Dans la filière professionnelle aussi, les coefficients ont une importance capitale. En effet, il n’y a pas que dans les filières générales et technologiques que les élèves peuvent organiser leurs révisions de façon stratégique : les bacheliers pros aussi ! C’est pourquoi digiSchool te propose de découvrir la liste de tous les coefficients et les dates du bac pro 2021 pour chaque épreuve.

29/01/2021 à 16:25

Comment passer le bac pro en candidat libre ?

C’est LA question qui retombe chaque année. Une très grande partie des lycéens en voie professionnelle se pose cette question et tombe sur des dizaines et des dizaines de forums en tout genre qui débattent sur le sujet : peut-on passer un bac pro en candidat libre ? Nous avons décidé de mettre un terme à ce débat sans fin dans cet article spécialement dédié au mythe éternel du bac pro en candidat libre.

Réforme du bac pro 08/01/2021 à 16:33

Tout savoir sur la réforme du bac pro

Le lycée professionnel concerne un lycéen sur trois. Dans notre société qui ne cesse d’évoluer, il est essentiel de remettre l’éducation au goût du jour.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.